Livraison gratuite à partir de 100$ Livraison à un point de cueillette gratuit à partir de 25$ à - km de chez vous. X

Blogue

Publié depuis 9 mois

On visite les locaux du Gars du Lac à Sherbrooke, les tourtières sont prêtes!

Par: Helena Armengau-Ribeiro

Cette semaine, l’équipe Maturin est allée rendre visite aux locaux du Gars du Lac dans la ville de Sherbrooke.

Tout juste arrivé dans le stationnement, Olivier nous fait signe depuis son établissement qu’il nous attend à l’intérieur. On entre dans le bâtiment et la visite commence.

La salle de préparation : un univers isolé où la magie commence

Après avoir passé la porte d’entrée, tourné à droite, puis à gauche, on s’approche d’une petite porte munie d’une fenêtre. Derrière s’y trouve la salle de préparation, dans laquelle on peut observer une équipe plongée dans les différentes étapes bien secrètes du montage des tourtières. Olivier, debout entre la porte, annonce notre venue aux membres de son équipe. Certains répondent avec des sourires généreux, sans toutefois interrompre leur travail hâtif.

Derrière Olivier, l’équipe Maturin contemple l’univers de la fabrique des tourtières : c’est donc dans cette pièce que commence la magie des Fêtes expérimentée par bien des foyers québécois ayant adopté ce produit depuis maintenant plusieurs années.

Olivier tourne la tête vers nous tout en gardant un œil sur les opérations se déroulant devant lui:

« On essaie de respecter le plus possible le produit traditionnel, même si on n’a pas le droit de mettre de la viande sauvage dans la production de tourtière comme ça se fait traditionnellement au Lac-Saint-Jean. On garde un bel équilibre entre les morceaux de porc, de bœuf et de pommes de terre. »

Puis, renfermant la porte de la fabrique, Olivier ouvre un grand congélateur rempli de commandes prêtes à partir :

« Toute c’te palette-là va partir chez vous cette semaine », nous indique-t-il en pointant d’une main la pile de boîtes de tourtières dédiée à Maturin.

La question qui tue : tourtière du Lac-Saint-Jean ou pâté à la viande?

Le sourire aux lèvres, on lui pose la question qui tue : « Olivier, étant toi-même un gars du lac, tu réponds quoi aux gens qui disent qu’un pâté à la viande et une tourtière c’est la même chose? »

« Je leur dis ben coudonc! » nous répond-il avec un grand humour pince-sans-rire. « Non c’pas vrai, filme pas ça haha » explose-t-il de rire. « Je me suis toujours demandé pourquoi les gens d’ici appelaient ça [un pâté à la viande] quand même de la tourtière. La différence est super simple : un pâté à la viande c’est fait avec de la viande hachée, donc ça cuit 45min à 1h au four. Tandis que la tourtière du Lac-Saint-Jean c’est des cubes de viande et de pommes de terre. C’est une longue cuisson à basse température pour que ça mijote longtemps comme ça la viande devient de plus en plus tendre. Au Lac-Saint-Jean, ça peut aller jusqu’à 15 à 18 heures une cuisson de tourtière. Les nôtres, ça joue entre 7h30 et 10h30. Ce sont deux produits complètement différents. »

C’est en effet une grande différence de temps de cuisson!

« Ça prend un peu de patience, mais ce qui est intéressant c’est que ça sent bon dans toute la maison. C’est une expérience en plus : faut prendre le temps de le faire. Ça rappelle des souvenirs de famille, de grand-maman, de Noël, de réunion ».

Manger de la tourtière pendant les Fêtes et à l’année!

Si l’Action de grâce et le temps des Fêtes approchent et sont des occasions idéales pour savourer sa tourtière authentique, Olivier nous assure qu’on peut manger de la tourtière à l’année longue : « Au Lac-Saint-Jean, des tourtières on mange pas juste ça à Noël. On en fait aux fêtes d’enfants, l’été. On en mange à l’année longue! »

En attendant, on vous encourage à faire vos provisions pour ce produit inédit qui a séduit l’équipe de Paul Arcand!

© 2016 - 2024. All rights reserved.